DG des Cultes
   

Cote d'Ivoire: Bilan du Hadj 2017 - Ce que les acteurs proposent pour juguler les dysfonctionnements
Publié le 22 mars 2018 | Par Anzoumana Cissé, Le Patriote

La Côte d'Ivoire, depuis ces dernières années, tient la tête du peleton en matière d'organisation du pèlerinage à la Mecque en Afrique de l'ouest. Cependant, elle n'entend pas dormir sur ses lauriers.

Aussi pour éviter les éventuels dysfonctionnements qui pourraient survenir lors des prochaines éditions, la Direction générale des Cultes, en collaboration avec le Commissariat du hadj, a-t-elle organisé à CrraeUmoa, au Plateau, un séminaire bilan du hadj 2017 autour du thème « quels ajustements pour une amélioration continue de l'organisation du hadj ? ».

Les différents acteurs du hadj, durant quarante huit heures, ont échangé sur les différentes thé- matiques permettant d'améliorer davantage l'organisation du pèlerinage à la Mecque. D'importantes recommandations ont été arrêtées par les séminaristes.

Pour le compte de la Direction générale des Cultes (DGC), ils ont demandé la tenue d'une rencontre entre les opérateurs privés et la DGC, relativement aux modalités de traitement des pèlerins ; le démarrage assez tôt des inscriptions au hadj ; l'extension du système électronique de traitement des dossiers du hadj du contingent étatique aux organisateurs privés afin de suivre leurs activités.

A cela s'ajoute l'apport d'une subvention aux pèlerins des opérateurs privés ; le renforcement du cadre juridique, l'administratif et technique de l'encadrement des opérateurs privés ; la mise en place d'un "Plan Epargne Hadj" et l'élaboration d'un chronogramme de rétrocession de l'organisation aux opérateurs privés.

Pour le compte du commissariat, les séminaristes ont plaidé pour un traitement équitable de tous les pèlerins (prise en charge médicale et des cas sociaux) ; le renforcement de la présence du commissariat dans les missions d'évaluations du hadj.

Au chapitre des organisateurs, les séminaristes ont recommandé la révision du quota à la hausse (au minimum 70 places) ; la formation des opérateurs privés à la gestion électronique du hadj ; la pré- vision des mesures d'accompagnement pour la rétrocession dès l'organisation du hadj aux opérateurs privés.

Pour le compte des structures aéroportuaires, les acteurs du hadj ont dénoncé la Lettre du Royaume d'Arabie Saoudite qui fait de la compagnie "Flynas", le partenaire exclusif d'Air Côte d'Ivoire et encouragent la concurrence des compagnies aériennes en vue de la baisse du coût des billets d'avion.

Le séminaire a sollicité par ailleurs, la prise de mesures urgentes par le Gouvernement ivoirien pour la mise en place des préfinancements dont la date butoir est fixée au 14 mai 2018 par les autorités saoudiennes.

Le Consul général de Côte d'Ivoire à Djeddah, Dr Cissé Abdul Karim, pour sa part, a invité les acteurs du hadj à s'approprier le contenu de la convention et ses annexes qui le lient ; le renforcement de la maitrise du système de gestion électronique dans la mesure où toutes les opérations se feront par cette voie.

 

Il a invité les acteurs à solder leurs engagements financiers et à obtenir des visas avant le 14 mai 2018. Il n'a pas été occulté, la planification des activités afin qu'elles tiennent sur une période de 73 jours à compter du 1er mars 2018.

Le Consul général a également suggéré que soient affectés au vol par ordre d'inscription, les pèlerins, afin d'éviter que des avions n'arrivent en Arabie Saoudite avec des places vides sur des vols.

En tout cas, la mission du hadj en Côte d'Ivoire et les opérateurs privés se sont engagés dans une dynamique de conjugaison des efforts à œuvrer à l'application des ces recommandations pour une amélioration continue des prochaines éditions du hadj, notamment celle de 2018.

Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, présent à la cérémonie de clôture, a rassuré que ces différentes recommandations seront traitées avec diligence par le Gouvernement.

Par Anzoumana Cissé, Le Patriote

:
Pose de première pierre de lieu de culte: UNE NOUVELLE ÉGLISE CMA A COMEKRO
L'opération se poursuit dans le District d'Abidjan: RECENSEMENT ET GEOLOCALISATION DES ASSOCIATIONS CULTUELLES ET DES EDIFICES RELIGIEUX
Hadj 2018: FORMATION DES ORGANISATEURS PRIVÉS
Cote d'Ivoire: Bilan du Hadj 2017 : Ce que les acteurs proposent pour juguler les dysfonctionnements
RELIGION: Les lieux de culte seront recensés
Pélérinage 2018: Côte d’Ivoire : le coût du Hadj 2017 maintenu à 2 millions de FCFA
Côte d’Ivoire: Le Gouvernement sollicité pour la mise en place des préfinancements du Hadj 2018
Pélérinage 2018: Côte d’Ivoire : le coût du Hadj 2017 maintenu à 2 millions de FCFA

 

Contactez Webmaster | Plan du site | Liens utiles | Recherche
Direction Générale des Cultes, République de Côte d'Ivoire
Rue du Lycée Technique, Abidjan, Côte d’Ivoire
Tél.: (225) 22 44 86 11 Fax.: (225) 22 44 86 11- Email: info@dgcultes.org
Copyright © 2014 DGCULTES